ETRE

taijitu

Quel avenir pour votre emploi ?

Chômage, récession, réduction d'effectifs, délocalisation, les mots ne manquent pas dans les médias pour traduire un fait de société devenu une réalité quotidienne.
C'est ainsi que se traduit la mutation économique issue de la mondialisation de l'internet, entraînant l'effondrement de pans entiers de l'économie et la transformation voire la disparition de certains métiers.

Ainsi une idée se répand de plus en plus en réponse à ce phénomène : pourquoi pas se mettre "à son compte'', devenir entrepreneur ?
Mais qu'est-ce qu'être entrepreneur de nos jours ?

Une fois n'est pas coutume sur ce blog, voyons comment mettre notre bonne énergie à notre service y compris dans notre quotidien professionnel !
C'est la réflexion que je voudrais partager avec vous aujourd'hui.

FAIRE UN "RESET" DANS VOS CROYANCES !

Par
Christophe
Bardone
christophe bardone
boule de cristal
591 000 c’est le nombre d’entreprises créées dans l'Hexagone en 2017, soit 7 % de plus qu'en 2016. Pourquoi un demi-million de personnes ont fait le pas de ne pas être salariés pourrait-on se demander...

Tout simplement parce que je pense, cela devient un peu plus accepté que la vision d'un métier "pour la vie" fait partie d'une époque révolue.
Que personne ne peut être sûr que son entreprise existera encore demain, y compris les administrations de l'état !

Vous voulez une preuve ?
Des milliers d'agents de La Poste sont en train d'être formés pour leur fin de carrière à devenir des moniteurs pour examen du code de la route ! Sic ! Il fallait y penser !
C'est comme ça que le ''gouverne-ment'' a résolu le gros problème qui se pointait à l'horizon : que faire des agents postaux dont l'emploi GARANTI n'avaient aucun avenir à l'époque de l'internet très haute vitesse.
C'est sûr que coller des timbres, donner des coups de tampon sur des bouts de papier et parler à un client derrière une vitre d'une poste de village paraît quelque peu surréaliste dans une société où de son lit voire de sa voiture "on pilote" le monde du bout de nos doigts sur l'écran en verre de notre téléphone !
Par conséquence les auto-écoles (pratiquement tous des indépendants !) se voient détourner des millions de clients par cette concurrence déloyale.

Merci les politiciens, surtout qu'ils n'ont AUCUN moyen de se défendre et de râler eux, puisqu'ils sont tous dissiminés sur le territoire, sans syndicat du personnel pour faire entendre leur voix, ou de moyen de bloquer le système par une grève générale.
La fermer et accepter leur triste sort, est la seule alternative dans leur situation.

Afin de ne pas avoir à subir ce même genre d'affront, peut-être pouvez-vous prendre les devants en vous prenant en main.
Mais entre la position du salarié qui pense que son avenir est dépendant d'une personne extérieure  (son/sa patron.ne) et celle de l'indépendant, il y a un fossé n'est-ce pas ?
Peut-être pas autant en fait à bien y réfléchir, voyons ça tout de suite...

COMMENT FAIRE CONCRÈTEMENT ?

En tant que chef d'entreprise à mon compte depuis l'âge de 21 ans, vous pensez bien que j'en ai eu des clients !
Chacun par son achat a contribué plus ou moins à l'équivalent de mon "salaire" mois après mois, année après année.
De manière stable et prévisible puisque si un client n'achète plus, j'en ai un autre qui le fera...

Mais pourquoi je vous parle de ce détail ?
Tout simplement parce que lorsque vous dépendez de votre "boss" vous avez vous aussi en face de vous... UN CLIENT !
Un client auprès de qui vous avez dû vous vendre lors de l'entretien d'embauche, rappelez-vous.
Un client que vous devez satisfaire chaque jour pour qu'il continue à vous acheter votre valeur à travers le chèque de paye.
Du coup psychologiquement quelle pression si vous le perdez, n'est-ce pas ?

Donc prenez conscience que la nouvelle économie qui n'assure pas d'avenir à un emploi salarié, a un autre atout pour vous.
Celle de vous permettre de devenir votre propre patron.ne pour diversifier le nombre de clients et de vous sécuriser un revenu stable pour bien des années.

Ensuite, et je peux le comprendre cela peut faire peur de faire le saut du salariat à l'entreprenariat, mais une fois de plus à chaque problème sa solution : figurez-vous que vous pouvez utiliser un nouveau type d'entreprise pour cela ! Intéressé ?
Lisez ce post intéressant (voire le livre dont il parle) dans cet excellent article.

POUR RÉSUMER

Amener des changements radicaux dans votre vie, c'est l'objectif de mes publications.
Afin que vous ayez des résultats dans votre vie extra-ordinaires (oui hors de l'ordinaire, du bof, du commun !!!) comme j'ai la chance d'en avoir, passez à L'ACTION.
Pour cela programmez-vous dans votre agenda, téléphone ou tout autre endroit vous permettant d'avoir vos "Pense-(pas)Bête" la nouvelle action que vous inspire ce partage que je vous fais.
Et partagez ci-dessous votre passage à l'action !
Les gens qui se bougent sont de plus en plus rares, faites vous connaître.
Je vous souhaite une belle vie.
Christophe Bardone

Ces articles pourraient vous intéresser

Lire ou se faire un film ?

Depuis l'avènement de l'internet haut débit, les habitudes de bien des personnes ont changé. Ce n'est pourtant pas d'hier que les soirées de la plupart des humains sont rythmées au son des émissions télévisées. Mais avoir la TV dans sa poche c'est mi …

Lâcher-Prise ou Acceptation

Dans les milieux du développement personnel, il est une notion souvent exprimée voire enseignée : celle du lâcher-prise !Mais derrière ces 2 petits mots reliés par un trait d'union, se trouve la quintessence d'une idéologie qui, à mon sens, mérite d' …

Miroir, mon beau miroir

Dans les domaines du développement personnel et des milieux dits alternatifs, je suis surpris bien souvent d'une attitude hyper répandue chez la plupart des personnes. Celle de ne pas savoir d'où elles partent, viennent et ce qui les a construit. Si …

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter !

Flux RSS des commentaires

ETRE

taijitu