La Discipline pour Etre Heureux(se)

Les 4 Saisons

L'éternel Retour à la Vie

Le monde regorge de créatures biologiques aussi variées qu'étranges, que ce soit dans le règne animal ou végétal.
La science qui s'est penchée depuis fort longtemps sur l'étude de leur composition biologique au niveau organique, nous a appris que quelle soit leur forme, le milieu où elles vivent ces créations de dame Nature sont en fait composées de substances sommes toutes très bien connues puisqu'elles se retrouvent dans toutes les régions du globe.

Aussi si elles ont toutes ce point commun malgré leur grande disparité, y aurait il une raison ? C'est ce à quoi cet article va tenter bien humblement de répondre, du moins en lançant une piste de réflexion...

Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme !

Par
Christophe
Bardone
christophe bardone
ouroboros

Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme !
C'est ainsi que Lavoisier expliquait déjà en son temps avec ses mot, une vérité universelle que nous aussi pouvons très bien appréhender...

Mais de quoi je vous parle vous demandez-vous sûrement !?
Tout simplement de l'observation des cycles de morts et de renaissance du monde qui rythment l'avancement de notre uni-vers.

En effet baladez-vous en forêt ou dans la campagne et observez le sol : des pierres, des cailloux, des bouts de bois, des feuilles mortes joncheront votre chemin.
A bien y regarder vous pouvez aussi tomber sur des cadavres en décomposition.
Non je ne vous parle pas de cadavres humains que vous pouvez rencontrer dans n'importe quel film d'horreur, mais bel et bien d'insectes morts de leur "belle mort" : mouches, moustiques, escargots, fourmis...
Mais peut-être aussi un oiseau tombé du nid, d'une souris ayant rendu l'âme bref quelques amis du monde des insectes ou animal que personne viendra enterrer^^.
Du coup la décomposition fera sont oeuvre et quelques semaines plus tard, tout aura disparu ou presque.
Il en est de même du point de vue végétal sauf qu'on ne le voie pas, tout absorbé que l'on est à nos préoccupations quotidiennes.
Pourtant chaque feuille, chaque pétale de fleur, chaque branche que le vent décroche deviennent petit à petit du limon nourrissant le sol.
De même que la décomposition cadavérique évoquée plus haut, tout retourne à la terre.

"Tu es poussière et tu retourneras à la poussière" est la formule traditionnellement prononcée par le prêtre déposant les cendres sur le front des fidèles dans la religion catholique, à l’entrée en Carême...
Ou encore prononcée lors d'un enterrement.
Aussi s'il est vrai que tout retourne à la terre, aussi sûrement que les rivières à la mer, nous pouvons nous rendre compte que cela fait partie d'un grand processus que l'on nomme la vie.

Car pour être vivant (être en vie^^), nous devons nous nourrir avec des éléments que Mère Nature nous fournit.
Et de là à prendre conscience que le minéral nourrit le végétal, il n'y a qu'un pas.
Les torrents, les cours d'eau usent petit à petit les cailloux, pierres et acheminent en chemin des éléments puisés dans leur parcours : feuilles en décomposition, fibres végétales, plumes d'oiseaux et autres éléments que la mort à laisser "en plan".
Dès lors, à travers leur racines les végétaux vont y puiser les précieux éléments pour croître et petit à petit être eux mêmes la nourriture de plus grand...

La morale de l'histoire

Et c'est ainsi que le végétal nourrit l'animal, qui y puisera à travers son processus de digestion les précieux nutriments indispensables à sa survie, pour lui permettre aussi de croître...
Il y a dans ce règne les invertébrés et les vertébrés.
Les vertébrés ont la capacité de pouvoir avoir une structure pour se mettre en hauteur et évoluer de manière plus "sophistiquée" dans le monde.

Avec le roi des rois dans cette catégorie : l'être humain.
Oui vous et moi :)
Et vous l'aurez compris notre nécessité de nous aussi nous nourrir de végétaux pour subsister. De là à dire que nous serions faits pour ne pas manger de cadavres, pardon de viande (morte certes mais utilisons les mots politiquement corrects)... il n'y a qu'un pas.
Que je vous laisserais le bon soin de faire (ou pas), peut-être en lisant cet article pour alimenter votre réflexion : l'homme omnivore ?

Pour résumer

Amener des changements radicaux dans votre vie, c'est l'objectif de mes publications.
Afin que vous ayez des résultats dans votre vie extra-ordinaires (oui hors de l'ordinaire, du bof, du commun !!!) comme j'ai la chance d'en avoir, passez à L'ACTION.
Pour cela programmez-vous dans votre agenda, téléphone ou tout autre endroit vous permettant d'avoir vos "Pense-(pas)Bête" la nouvelle action que vous inspire ce partage que je vous fais.
Et partagez ci-dessous votre passage à l'action !
Les gens qui se bougent sont de plus en plus rares, faites vous connaître.
Je vous souhaite une belle vie.
Christophe Bardone

Ces articles pourraient vous intéresser

La Cohérence, l'axe de votre vie

Dans le cadre de mes activités, je discute quasiment tous les jours avec des personnes de milieux différents. Un fait marquant revient de plus en plus souvent, assez surprenant pour que j'en fasse un article : la cohérence. Je parle par là de la capa …

Un peu de tolérance pour plus d'humanité

La tolérance, la tempérance, l'ouverture d'esprit, l'acceptation de l'autre... bien des qualités qui peuvent vous faire le plus grand bien. Car dans un monde de plus en plus mondialisé^^, les occasions sont nombreuses d'être irrité par des différence …

Ce qui impacte le corps, impacte l'esprit

Cette citation qu'un ami m'a appris il y a quelques années, a beaucoup influencé ma perception du monde !Pour bien la comprendre, il convient de prendre du recul en considérant le corps dans sa globalité, c'est à dire comme un organisme énergétique b …

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter !

Flux RSS des commentaires

La Discipline pour Etre Heureux(se)

Les 4 Saisons